Qualité du bois de chauffage

qualité bois de chauffageLe bois de chauffage est classé en trois catégories selon la référence NF. La catégorie G1 G2 et G3. Certaines astuces doivent être suivies pour obtenir un combustible de qualité. Parmi celles-ci, il faut considérer notamment la méthode de chauffage et le prix du combustible. Tout sur la qualité du bois de chauffage.

>> Mon projet de chauffage est-il adapté à ma maison ?

Qualification selon l’essence

Masse volumique

design-call-to-action

Les bois de chauffage sont classés en trois groupes en fonction de leur volume, des étincelles qu’ils provoquent et de leur utilisation. Les trois groupes sont le G1 qui est le plus dur et qui est recommandé pour les cheminées à feu ouvert. Il y a aussi le G2 et G3. Les différences sont infimes entre les essences de ces combustibles. Par exemple, la valeur thermique d’un chêne sec est de 5,1 kWh/kg tandis que celle du sapin est de 5,3 kWh/kg.
Le premier groupe comprend l’orme, l’hêtre, le chêne, le charme et l’érable. Quant au deuxième, il est composé de l’acacia, du châtaignier et du fruitier. Le troisième renferme les résineux et les bois d’eaux.

L’humidité

L’ADEME impose la norme NF pour le bois de chauffage. Cette norme regroupe ceux-ci en trois catégories selon la chaleur qu’ils dégagent et leur dureté. Elle donne une échelle d’humidité H1, H2 et H3 et définit la longueur de la bûche à 5%.

>> Pour consulter les autres labels, certifiant la qualité du chauffage au bois, cliquez ici!

Astuces pour le choix

Guide d’achat

Il faut commander son bois dès le printemps et éviter ceux qui sont à bas prix et qui sont généralement de mauvaise qualité. Il faut bien préciser aussi la longueur des bûches, leur essence et l’unité utilisée lors de l’achat.

>> Votre combustible, est-il écologiquement correct? Pour consulter les autres labels, certifiant la qualité du bois, cliquez ici!

Séchage

Il faut éviter de se procurer du bois trop humide, car il dégage des facteurs polluants par rapport à celui qui est sec et dégage moins de chaleur. En effet, s’il contient 50% d’humidité, il libère 2 kWh/kg alors que celui qui n’en contient que 20% dégage 4 kWh/kg. Il est conseillé d’utiliser du bois contenant au maximum 20% d’humidité et conservé à l’abri de la pluie.