Insert et cheminée

Vous disposez d’une cheminée que vous souhaitez conserver pour son aspect esthétique tout en optimisant l’apport en chaleur ? Deux solutions s’offrent à vous : transformer votre foyer ouvert en foyer fermé ou en insert. Pour vous aider à faire votre choix, nous vous expliquons les différences entre insert et foyer fermé.

Un des avantages à la transformation d’une cheminée : un insert vous permettra de tripler le rendement de votre cheminée. Par ailleurs, l’ajout d’un système d’air pulsé vous donne la possibilité de distribuer l’air chaud de l’insert vers d’autres pièces.

Pour un prix abordable, à partir de 500€, vous avez ainsi la possibilité de profiter pleinement de votre cheminée en faisant des économies d’énergie. Nous vous expliquons simplement comment bien choisir votre insert en fonction de votre projet et sur quel budget compter pour son installation .

Enfin qui dit cheminée, dit ramonage. Cette opération est indispensable pour votre sécurité et le bon fonctionnement de votre installation. Nous revenons avec vous sur les étapes essentielles d’un bon ramonage pour vous garantir une utilisation et une durée de vie optimale de votre insert.

Questions-réponses

Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage au bois

Questions populaires

Le chantier/ les travaux

L'installateur

Définitions

Sécurité

Budget

Bienfaits du chauffage au bois

Les clichés

Entretien

Questions-réponses

Comment puis-je stocker mon bois ?

Pour les bûches, 3 conditions doivent être remplies pour que votre stockage permette à votre bois de sécher dans de bonnes conditions.

  1. Vos bûches ne doivent pas toucher le sol afin que l’air puisse circuler et évacuer l’humidité. Par exemple, vous pourriez l’entreposer sur une ou plusieurs palettes. Elles ont en plus l’avantage d’être relativement facile à trouver.
  2. Bien sûr, votre stockage devra abriter le bois des intempéries pour éviter que les bûches soient mouillées. Vous pouvez le fabriquer vous-même avec quelques planches et un toit en taule.
  3. Enfin, l’abri ne doit surtout pas être fermé ou recouvert par une bâche. En effet, pour le séchage, le bois a besoin que l’air circule entre les bûches. L’endroit idéal est donc dehors plutôt que dans une cave ou un garage.

Pour votre confort, pensez à placer cet abri à proximité de votre porte pour réduire au maximum les déplacements mais aussi pour que ce soit moins pénibles d’aller chercher du bois les jours de pluie ou de froid.
Enfin, aménagez-vous un espace de stockage tampon, qui peut contenir quelques bûches, à proximité de l’appareil pour, là encore, réduire les déplacements inutiles à l’extérieur et dans le froid.

Une idée de stockage plutôt maligne et esthétique.

Pour les granulés, c’est un peu plus simple. Les sacs prennent moins de place et peuvent donc être entreposés dans un appartement. En outre, les granulés ont déjà atteint un taux d’humidité idéal lors de leur conditionnement.

L’endroit où vous stockerez les sacs devra donc permettre de conserver la qualité du combustible. Les sacs étant étanches, vous pourrez les entreposer sans problèmes dans une cave ou un garage à condition qu’ils soient bien fermés. Empilés sous un escalier ou dans un placard, ils ne prendront pas beaucoup d’espace.

Combien vais-je économiser ?

En moyenne 20 à 50% sur votre facture énergétique annuelle en fonction l’énergie utilisée actuellement. Si vous voulez obtenir une fourchette réaliste de votre futur consommation, faîtes une estimation gratuite via l’outil créé par lemarchedubois.com pour connaître votre future consommation. Vous obtiendrez ainsi une estimation à la fois adaptée à votre situation actuelle et à votre projet.

Mon conduit est-il adapté ? Faut-il le tuber ou le chemiser ?

Taille du conduit : pour les poêles à granulés : 80mm minimum pour les poêles à bois 150, pour les inserts 180.

Maximum 2 coudes à 45°.

Le chemisage est cher et représente de gros travaux. Il est privilégié pour les foyers ouverts. Pour les foyers fermés, le tubage est quasiment systématique.

Les installateurs en général ne prennent pas le risque d’installer un poêle sur un conduit qu’ils n’ont pas installé eux même. Donc, cette prestation est quasiment systématique pour la pose d’un poêle.

Quelle est la différence entre un foyer fermé et un insert ?

Les foyers fermés nécessitent un espace entre le mur et l’appareil pour favoriser l’échange de chaleur et leur installation est donc plus longue. Par conséquent, on leur préfère généralement les inserts qui s’installent directement dans les cheminées ouvertes. Visuellement, les inserts sont légèrement plus petits que les foyers fermés et ne présentent pas d’avaloir, l’entonnoir qui canalise la fumée vers le conduit.

Comment fonctionne un insert ?

L’insert est conçu pour s’insérer dans une cheminée ouverte existante afin d’optimiser la circulation de l’air chaud dans la pièce. Il assure des rendements pouvant atteindre les 90% dans le cas des inserts à granués. L’ouverture du bas permet une prise d’air naturelle et aspire l’air ambiant.Grâce à la double paroi de l’insert, cet air n’entre pas en contact avec les cendres et les fumées issues de la combustion. La deuxième ouverture permet la ventilation pulsée : le ventilateur réinjecte dans la pièce l’air réchauffé par l’insert. Une troisième ouverture envoie l’air chaud de l’insert vers d’autres pièces. Ce processus permet d’éviter l’accumulation de chaleur autour de l’insert. Cela limite les risques de surchauffe et permet une bonne régulation de la température dans la maison.

insert-fonctionnement

Les inserts à double combustion permettent de récupérer et de brûler les gaz perdus. L’appareil dépasse alors les 70% de rendement.

Pourquoi transformer un foyer ouvert en insert ?

Les cheminées à foyer ouvert sont principalement à but ornemental car la chaleur dégagée ne peut pas constituer un moyen de chauffage efficace. En effet, la majeure partie de l’air chauffe s’élève directement dans le conduit d’évacuation de fumée (près de 90%). Seuls avantages des foyers ouverts : le plaisir de la flamme et les qualités décoratives des cheminées, qu’elles soient anciennes ou modernes. Un insert, lui, peut vous permettre de chauffer votre pièce avec un rendement proche de celui d’un poêle à bois, notamment s’il est à double combustion, tout en conservant les propriétés décoratives de l’ancienne cheminée. Les avantages de l’insert sont multiples :

  • un rendement entre 70 et 90% ;
  • une sécurité renforcée grâce à la vitre (plus de projection de cendres chaudes ou de braises) ;
  • une économie dans la consommation de combustible ;
  • une autonomie 4 à 5 fois supérieure par rapport à un foyer ouvert.

Demandez l’aide gratuite d’un professionnel et vérifiez si vous pouvez transformer votre cheminée en insert.

lien vers la page devis

Faut-il installer un insert à bûches ou à granulés?

L’insert à bûches permet de conserver la proximité de la flamme, similaire à celle d’un vrai feu de cheminée. Avec l’insert à granulés ou a pellets, vous faites le choix de l’autonomie et d’un meilleur apport de chaleur. En effet, ce type d’insert vous permettra d’atteindre un rendement supérieur à l’insert à bûches, avoisinant les 90%, et une température ambiante plus constante grâce aux systèmes de régulation électrique inclus. D’autre part, la corvée de bois est sensiblement réduite avec une alimentation en combustible plus autonome. Un insert à granulés nécessite également moins de nettoyage qu’un modèle à bûches.

Comment bien choisir son insert ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte dans le choix de son nouvel insert :

  • La taille : les inserts se classent par longueur, les dimensions standards étant 67cm, 78cm et 89cm. Des inserts dits “panoramiques” sont disponibles à 110cm et 130cm.
  • La puissance : pour une pièce bien isolée et d’une hauteur sous plafond moyenne (2,50m), comptez 1kWh/m². Il est important de choisir un appareil au plus près de son besoin de chauffage car un appareil trop performant va s’encrasser et perdre en efficacité s’il n’est pas assez sollicité. Un appareil trop peu puissant va fonctionner en sur-régime et également se dégrader plus rapidement. Pour établir précisement votre besoin de chauffage, consultez gratuitement un professionnel de votre région. lien vers page devis Veillez à ce que l’insert choisi soit labellisé Flamme Verte, attestant un rendement supérieur à 70%.
  • Le foyer : si vous adaptez votre foyer ouvert en insert, vous disposez déjà d’un foyer. En revanche, si votre projet est l’installation complète d’un insert ou d’une cheminée, vous devrez prêter attention au choix du foyer : rectangulaire, foyer en angle (permet d’accueillir deux ou trois faces vitrées si l’insert est placé en angle ou en séparation de pièce).

Puis-je chauffer plusieurs pièces ?

En couplant un système de distribution d’air chaud à votre insert, vous aurez la possibilité de chauffer des pièces supplémentaires. Cela vous permettra d’optimiser le fonctionnement de votre insert, de réguler la température de votre habitation (en évitant les écarts de températures entre la pièce de vie et les chambres), et de réduire votre facture énergétique. Le répartiteur de chaleur va distribuer l’air chaud produit par l’insert vers d’autres pièces, grâce à un réseau de gaines qui vont desservir les pièces choisies. Le système se compose de trois éléments :

  • le ventilateur : motorisé, il se place directement dans le conduit (distribution par pulsion) ou dans les combles (distribution par extraction) pour aspirer la chaleur ;
  • les gaines : c’est le réseau de circulation va permettre d’acheminer la chaleur vers les différentes pièces ;
  • les bouches : placées en hauteur dans les pièces, ce sont les orifices de sortie des gaines de ventilation.

Vous équiper de ce système vous coûtera entre 300 et 600€ pour l’appareillage seul. A cela s’ajoute les frais de pose si vous faites appel à un professionnel pour ces travaux. Ces derniers peuvent tout à fait être réalisés alors que votre insert est déjà fonctionnel.

Puis-je faire l’installation moi-même ?

Pour des raisons de sécurité, nous vous recommandons de faire installer votre insert ou votre cheminée par un professionnel agréé. En effet, il ne s’agit pas que de la pose d’un âtre ou d’un insert dans le foyer, mais également de la pose des conduits d’évacuation des fumées qui doivent respecter des normes strictes (normes DTU). De plus, le conduit doit être parfaitement adapté à l’appareil et au combustible, ce qui nécessite une qualification technique réelle. Les conseils d’un professionnel vous seront également précieux dans le choix de votre insert ou de votre cheminée, un réel élément de décoration qui fera partie intégrante de votre pièce à vivre. En savoir plus sur les normes de sécurité liées au chauffage au bois.

Combien coûte une cheminée ou un insert ?

Vous pourrez équiper votre maison d’une cheminée à partir de 500€. Les prix vont ensuite augmenter en fonction du modèle choisi, notamment si vous optez pour un modèle à l’aspect très design, comme les cheminées centrales, pivotantes ou suspendues.

Les inserts sont les appareils de chauffage au bois les moins chers du marché avec des prix oscillants entre 500€ à 6000€. Les prix varient en raison des nombreux paramètres à prendre en compte : la puissance du foyer, le rendement, le combustible choisi, les matériaux, le design de l’insert… Faites estimer le prix de votre projet en demandant 3 devis gratuits.

Quel est le coût d’installation d’un insert?

Un insert à bois ou à granulés vous coûtera à l’achat entre 500 et 6000€, en fonction de sa taille, de son aspect et du combustible choisi. A ce coût initial, s’ajoute le prix de la pose par un professionnel et celui de l’installation du matériel annexe, comme le conduit d’évacuation. Comptez sur une facture entre 500 et 1500€ en moyenne pour la main d’oeuvre. Le meilleur moyen de définir précisément l’enveloppe budgétaire de votre projet d’installation est de réaliser deux ou trois devis auprès d’installateurs qualifiés. Faire jouer la concurrence vous permettra également de définir et d’obtenir le prix le plus juste pour vos travaux. Demandez maintenant 3 devis gratuits auprès d’installateurs qualifiés de votre région.

Combien vais-je économiser en transformant mon foyer ouvert ?

En adaptant votre foyer ouvert en insert, vous devriez multiplier par cinq l’apport en chaleur, et cela pour la même quantité de combustible consommé. Cette installation est donc synonyme d’économies significatives sur votre facture énergétique. En choisissant un insert à granulés, vous augmenterez encore vos gains grâce aux pellets qui offrent un meilleur rendement et un meilleur contrôle de la température de la pièce.

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’en installant un insert, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt l’année suivante. En savoir plus sur l’obtention d’un crédit d’impôt.

Quand faut-il ramoner sa cheminée ?

Les cheminées et les inserts sont des appareils nécessitant un entretien régulier. Le ramonage du conduit d’évacuation fait partie de ce processus d’entretien : il s’agit d’une obligation légale et d’une mesure de sécurité indispensable. Le ramonage est une opération permettant le nettoyage du conduit d’évacuation des fumées qui peut se retrouver obstrué par des branches, des feuilles mortes ou des nids d’oiseaux. Il faut par ailleurs dégager la suie des parois. Un conduit de cheminée qui n’est pas ramoné est une source potentielle d’incendie et de reflux de gaz comme le monoxyde de carbone. Sans aller jusqu’à ces cas extrêmes, une cheminée obstruée va tirer beaucoup plus et vous faire consommer plus de combustible que nécessaire.

Attention, le ramonage est obligatoire au moins deux fois par an pour les conduits de combustibles bois (bûches ou granulés). Idéalement, un de ces ramonages devrait se faire pendant la période d’utilisation, c’est à dire en hiver. Vous devrez ensuite fournir un certificat de ramonage à votre compagnie d’assurances. Les frais de ramonage sont compris entre 40 et 80€. Il vaut mieux faire appel à un professionnel qualifié pour cette opération (veillez à ce qu’il soit certifié Qualibat) et penser à faire son ramonage avant le début de la saison de chauffe au moment où les ramoneurs sont surchargés. Si vous êtes équipés, il est possible de faire le ramonage soi-même et d’ensuite le faire certifier par un ramoneur. Méfiez-vous des bûches et combustibles de ramonage vendus dans le commerce : ils peuvent aider à éliminer la suie lors du ramonage, mais ils ne remplacent en aucun cas cette opération. Aux yeux de la loi, vous vous exposez à une amende de 450€ si vous ne ramonez pas votre cheminée, une tache qui incombe à l’utilisateur (si vous êtes locataire, c’est donc à vous de demander le ramonage).

Comment bien entretenir son insert ?

Les inserts nécessitent un nettoyage fréquent pour maintenir leurs performances. Il faut tout d’abord nettoyer régulièrement la vitre qui a tendance à rapidement noircir et s’encrasser, surtout pour les inserts bois fonctionnant avec des bûches. Ensuite, qui dit cheminée, dit nécessairement ramonage. Cliquez ici pour savoir quand et comment ramoner votre cheminée.

Conseils & Astuces

La prime énergie, un bon coup de pouce

Vous êtes beaucoup à connaître le désormais très populaire crédit d’impôt mais savez vous qu’il existe une autre aide cumulable au crédit d’impôt ? Elle vous permettrait de réduire encore la facture de votre projet et ainsi, le rentabiliser plus rapide …

Lire la suite

Entretenir son poêle à bois, comment faire ?

Pour cela, nous vous conseillons de suivre les étapes suivantes: Vérifiez que l’appareil est froid avant de procéder à son nettoyage. Nettoyez la vitre: Pour ce faire,vous pouvez utiliser un papier absorbant, ou tout simplement du papier journal froiss …

Lire la suite

Chiffrer son projet avant même de contacter un installateur

Chez se-chauffer-au-bois.com, nous sommes tous convaincus qu’un chiffrage vous permet d’être mieux armés pour mener à terme votre projet de chauffage au bois. Pour vous en convaincre, nous avons listé quelques points qui rendent indispensable le chiffr …

Lire la suite
se-chauffer-au-bois.com